Aller au contenu
— Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
article 27 de la Déclaration universelle des droits humains

les pérégrinations culturelles Première Ligne

réinventer le monde avec des personnes toxico-dépendantes

Depuis début 2021, Destination vingt-sept anime une rencontre culturelle mensuelle à Quai 9, le local de consommation de l’association Première Ligne, qui propose écoute, conseils et soins de santé primaires à des personnes toxico-dépendantes.

Les objectifs et les dispositifs sont adaptés à la précarité extrême du public qui ne se rend pas (ou plus) dans les institutions culturelles, afin que chacun·e·x puisse participer selon son temps de disponibilité et d’attention. 

Lors de ces après-midis, on s’installe dans la cour sous la pergola, ou à la bagagerie des Grottes, et on invite les personnes fréquentant la salle de consommation à se questionner sur leur rapport à la culture et à participer à des ateliers créatifs participatifs avec des artistes qui viennent sur place. Chacun·e·x peut s’arrêter auprès de nous pour le temps qu’iel souhaite, sans inscription ou engagement.

Une exposition prendra place fin juin 2024.

carte d’un monde utopique créée avec Morgane Ischer

Il y a ainsi eu une commande de chansons au guitariste Edward Hay, un atelier dessin avec le dessinateur Chamaaaan, un atelier slam autour du rêve avec la slameuse Malou, un après-midi graf avec La Kase pour créer une fresque sur la barrière qui entoure Quai 9, des rencontres poétiques avec Flynn Maria Bergmann et Deborah Ramade, et un atelier cyanotype avec Léonie Marion, l’élaboration d’une cartographie de territoires utopiques et rêvés avec Morgane Ischer. Ainsi que diverses rencontres autour de souvenirs d’œuvres, de définition de la culture, ou de lecture d’images.

Ces rencontres suscitent de belles étincelles chez certain·e·s usager·e·x·s, qui peuvent ainsi prendre du plaisir à interagir avec un·e·x artiste et voir une création à laquelle iels contribuent se réaliser. Ces après-midis permettent, de manière modeste, d’éloigner le temps d’un instant le dur quotidien et d’ouvrir des échappées positives.

médiateurices

Iris Meierhans

médiatrice culturelle Genève, pilote et finances GE, édition, presse, gestion de projet, facilitation

Thierry Scherer

médiateur culturel Genève, pilote communication, web, outils informatiques

Léonie Rose Marion

médiatrice culturelle Genève


partenaires